Grands axes d’actions

1. Réduire la consommation d’énergie du territoire

La démarche d’économie d’énergie commence par les collectivités, pour son devoir d’exemplarité d’une part, et d’autre part parce que l’ensemble du patrimoine public représente une part non négligeable des consommations énergétiques du territoire.
Aussi, ce n’est pas moins d’environ 2 000 000 € de travaux de rénovation thermique (et autres travaux d’économie d’énergie) qui sont mis en œuvre sur le territoire.

Ci-dessous figurent le détail de ces travaux :

  • Création d’un bâtiment « BEPOS » dit Ludoverte ; un « BEPOS » est un bâtiment qui produit davantage d’énergie (renouvelable) qu’il n’en consomme
  • Rénovation thermique de la piscine communautaire couverte Decerle (La Guiche)
  • Rénovation thermique de l’école de Massilly (menuiseries et isolation)
  • Rénovation thermique de la salle communale des "Mille Club" de Buffières
  • Rénovation thermique du patrimoine communal de Chissey-lès-Macon
  • Rénovation thermique du patrimoine communal de Blanot
  • Rénovation thermique du patrimoine de Cortevaix
  • Rénovation de l’éclairage public d’importance de la Ville de Cluny
  • Accompagnement des communes de la CC du Clunisois dans leurs projets de travaux d’économie d’énergie (Château, Sainte Cécile, Saint Marcelin de Cray, Cortevaix, Cortambert et Buffières)
  • Divers autres projets (éclairage public des communes, changement de chaudière pour des modèles plus performants etc.) financés via les Certificats d’Économie d’Énergie TEPCV.

Ces travaux d’envergure sont possibles grâce à un soutien financier important de L’État via le fonds TEPCV (Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte)
Ces travaux vont nous permettre de réaliser de très importantes économies d’énergie.

1.2 Au niveau du territoire

L’engagement interne des collectivités de la Communauté de communes du Clunisois ne suffit pas pour atteindre les ambitieux objectifs de la démarche TEPos.
En effet, les autres secteurs fortement consommateurs d’énergie du territoire doivent aussi être intégrés à la démarche si l’on souhaite un succès réel de celle-ci, à savoir le transport (36% des consommations d’énergie du territoire) et le logement (44% des consommations d’énergie du territoire).

1.2.1 Logements

Soutien aux travaux de rénovation thermique
La CC du Clunisois lance son « Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat » (OPAH). L’OPAH crée des conditions plus favorables pouvant inciter des investisseurs, mono-propriétaires ou copropriétaires, à investir dans l’amélioration ou la réfection de logements existants.
Un des axes majeurs de l’OPAH du Clunisois est la rénovation thermique des logements du territoire.
Environ 480 000 euros de fonds de travaux de l’ANAH (Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat) sont ainsi mobilisés pour la rénovation thermique de l’habitat local.
Ces fonds ciblés vont permettre de financer des travaux d’économie d’énergie importants et de lutter contre le phénomène des « passoires » énergétiques.

Autres actions :

Le comportement des utilisateurs est décisif pour réaliser des économies d’énergie. Par exemple : même s’il est bien isolé, un logement consommera beaucoup d’énergie si ses occupants laissent les fenêtres ouvertes lorsque le chauffage est en marche.
Différentes manifestations de sensibilisation des habitants sont mises en place par la CC du Clunisois. Ces animations visent à informer et expliquer les potentielles économies d’énergie qu’il est possible de réaliser.

Ces animations comprennent :

    • Le Défi Famille à Énergie Positive (concours d’économie d’énergie entre des équipes d’habitants du territoire)
    • La distribution gratuite d’ampoules LED aux habitants
    • Différentes autres manifestations « terrain » de rencontre et d’échange avec les habitants sur ces sujets

1.2.3 Transport

Le territoire subit un trafic routier d’importance responsable de 36% des consommations d’énergie du territoire.
Il n’est pas aisé pour la Communauté de communes d’agir efficacement sur ce secteur et d’inciter véritablement celui-ci à réduire son impact.
Elle s’y emploie cependant via son projet de développement des « mobilités alternatives » appelé « Ça roule en Clunisois ».

Ce projet s’articule autour de 4 grands axes :

    • Coordination de l’offre de transport existante
    • Construction d’un système de covoiturage spontané
    • Développement d’un service de covoiturage (dont aménagement d’aires de covoiturage)

2. Développer la production d’énergie renouvelable

Un travail d’ampleur est en cours pour limiter les consommations d’énergie du territoire et atteindre à une sobriété énergétique. Ce travail se complète d’un fort développement des énergies renouvelables, énergies qui doivent à terme couvrir l’ensemble des besoins énergétiques du territoire. Comme pour la limitation des consommations énergétiques, ce travail s’articule en deux axes distincts : une exemplarité au niveau des équipements publics et des projets territoriaux.

2.1 Développement de la production d’énergie renouvelable au niveau du patrimoine public

Le patrimoine de la CC du Clunisois est peu important. Ses deux sites représentant les consommations d’énergie les plus fortes ont été ciblés pour être alimentés exclusivement en source d’énergie renouvelable. Le site du Quai de la Gare qui regroupe 3 bâtiments (la « Ludoverte », le « Multi-accueil » et le « Quai de la Gare ») est entièrement chauffé désormais par une chaufferie bois-énergie.
En outre, une part importante (le retour d‘expérience est encore insuffisant pour l’estimer précisément) de l’électricité consommée par ce site est produite grâce aux panneaux solaires photovoltaïques qui recouvrent la toiture du bâtiment Ludoverte. Le site qui consomme le plus d’énergie (et de loin !) de la CC du Clunisois est son équipement sportif, sa piscine située à La Guiche.
La décision a été prise de changer son système de chauffage pour un équipement d’énergie renouvelable : une installation géothermique d’envergure. Ainsi l’essentiel de la consommation d’énergie des équipements communautaires sera bientôt couvert par des sources d’énergie renouvelable ! La CC du Clunisois est déjà en passe d’être TEPos à l’échelle de ses équipements !

2.2 Développement de la production d’énergie renouvelable au niveau du territoire

La production d‘énergie renouvelable exemplaire à l’échelle du patrimoine intercommunal ne suffit pas pour atteindre l’objectif TEPos à l’échelle du territoire.
Il s’agit d’aller au-delà et de développer la production d’énergie de façon profonde sur le territoire.
C’est un travail de longue haleine qui commence à porter ses premiers fruits.
La démarche de la CC du Clunisois en ce sens se résume avec les différents points suivants :

    • Projet méthanisation séchage en Clunisois (en partenariat avec le SIRTOM et VBE)
    • Divers projets de méthanisation agricole par voie sèche
    • Création d’une « Centrale Villageoise » : projet visant à multiplier les installations photovoltaïques sur le territoire (projet porté par l’association APERL)
    • Préparation d’un projet visant au développement du photovoltaïque sur les toitures agricoles
    • Incitation aux grands projets énergies renouvelables (la CC du Clunisois se positionne en tant que facilitateur et catalyseur de ce type de projets)
    • Soutien de l’ADEME pour la recherche de nouveaux projets d’énergie renouvelable
    • Délibération prise par le Conseil communautaire qui acte la redistribution des taxes énergies renouvelables à destination des communes d’implantation des gros projets
    • Volonté de participer à la gouvernance des projets d’énergie renouvelable du territoire du Clunisois via un outil spécifique