Voeux 2015

Après une année 2014 dans sa chrysalide, le nouveau papillon issu de la fusion des deux anciennes communautés de La Guiche et du Clunisois, achève sa mue et déploie ses ailes :

• une nouvelle organisation pour ses services et les 50 salariés qui les constituent,
• de nouveaux locaux, réhabilités dans le respect de la sobriété énergétique et du développement durable (Maison des services, 5 place du marché et Quai de la Gare pour les enfants et les jeunes), pour bien accueillir les habitants du Clunisois et donner de bonnes conditions de travail aux équipes des services communautaires,
• de nouvelles compétences, avec la mise en place du très haut débit, pour que notre territoire enraciné dans un patrimoine hors du commun soit aussi une terre d’avenir.

A peine la chrysalide est-elle transformée en papillon, qu’il lui faut s’adapter aux profondes mutations de son environnement : le nécessaire et urgent redressement des finances de l’Etat remet en cause l’équilibre budgétaire des communes et de la communauté. En trois ans, de 2015 à 2017, près d’un million d’euros seront prélevés sur nos dotations, ce qui représente une réduction de près du tiers de l’aide que l’Etat apportait chaque année à notre territoire.

Comment faire face à cette nouvelle donne, sans faire exploser la fiscalité locale et sans compromettre les services de proximité dont les habitants ont besoin ?

La réponse à ce problème s’énonce en quatre mots : sobriété, prévoyance, esprit d’entreprise et solidarité.

Sobriété, car la meilleure façon de s’adapter consiste à chasser les dépenses stériles, tout particulièrement en matière de consommations énergétiques. C’est le sens de notre engagement comme « territoire à énergie positive (TEPOS) », mais aussi de concentrer notre action sur les priorités.

Prévoyance, car l’effort qui nous est demandé est une course de fond. Si nous ne trouvons pas des solutions aujourd’hui, nous serons demain dans l’incapacité de nous adapter. Dans le dialogue et la concertation, il nous faut jouer l’intelligence collective.

Esprit d’entreprise, car il nous faut sans cesse innover pour mieux répondre aux attentes des citoyens. Comme une entreprise, notre communauté doit avoir le souci de la qualité du service pour mieux les « vendre ». Une part significative de nos ressources peut être constituée du produit de l’activité de nos services.

Solidarité, car face aux restrictions, c’est en mutualisant nos moyens que nous pourrons les utiliser efficacement. Les règles du financement de l’Etat sont telles que les dotations sont plus généreuse pour les territoires dont l’organisation communautaire est la plus volontariste. A nous de trouver les réponses adaptées, en veillant à conserver cet échelon de proximité irremplaçable qu’est la commune rurale, où la responsabilité s’exerce en circuit court.

Sobriété, prévoyance, esprit d’entreprise, solidarité, tels sont nos vœux et nos priorités pour l’année 2015, dont l’histoire se souviendra comme d’un moment dramatique et intense, où les citoyens ont su réagir, s’organiser et aller à l’essentiel.

Jean Luc Delpeuch

Président de la Communauté de Communes du Clunisois